RALLYE DES PIONNIERS 2018 rallye raid historique Maroc

Rallye des Pionniers Rallye des Pionniers

rallye des pionniers 2018 rallye raid historique Maroc

Rallye des Pionniers

Rallye raid Historique

Maroc 2018

Rallye des Pionniers 2018, un rallye raid historique à l’esprit d’antan, il est réservé aux véhicules ayant participé à la grande aventure africaine ou à leur “replica ».

Sport > Rallye des Pionniers 27 septembre – 6 octobre 2018
RALLYE PASSION D’ANTAN

Rallye des Pionniers 2017

Rallye des Pionniers
Rallye des Pionniers 2018 – Fort Bou Jerif
Rallye des pionniers 2018 rallye raid historique.La passion pour les véhicules anciens ne se limite pas aux Ferrari et Aston Martin réservées aux collectionneurs fortunés. La passion de la chose roulante touche aussi ceux que les rallyes raid ont fait rêver depuis les années 70. Le rallye des Pionniers réservé aux vieilles gloires des pistes Africaines ou à leur “replica“ fait aujourd’hui le bonheur de ceux pour qui la course ne va pas sans l’aventure. Cette 7e édition prouve que celle-ci est toujours possible avec des 4×4 et des motos qu’on peut aujourd’hui considérer comme “Vintage“. Un prologue, 6 étapes, des oueds capricieux, des cailloux, du sable, des bivouacs et un Maroc toujours synonyme de liberté ; Voici bien la recette pour une semaine comme d’antan.
Rallye des Pionniers
Rallye des Pionniers
Pour certains, l’aventure des Pionniers commence souvent par le long parcours à effectuer pour se rendre au Maroc. Sortir du port à Tanger demande par exemple…Un certain temps. Mais, on le sait, participer au Rallye des Pionniers c’est l’aventure comme on l’entendait au début de la grande épopée du rallye raid. En effet, ce rallye né de la passion de Pascal François, le patron de l’association T’LO, pour l’aventure Africaine fit tout de suite des émules. Les premières éditions qui se déroulaient en France sur les petits chemins de nos campagnes redonnaient vie aux villages oubliés le temps d’une étape. Mais hélas, en France, on n’a plus le droit à cette liberté qui est l‘essence même du Rallye raid. Aussi, aujourd’hui, après 4 éditions à parcourir l’hexagone sur les pistes oubliées, la patrie du Rallye des Pionniers désormais, c’est le Maroc. Franchir la méditerranée fut pour certains participants une grande première, mais une fois qu’ils ont eu goûté au désert, aux dunes, aux pistes sans fins, ils ont tous résigné pour la seconde édition…Et cette 3e Marocaine.
Rallye des Pionniers
Gilles Girousse face aux oueds
Une 7e édition agitée
Ils étaient ainsi 33 équipages auto, 11 équipages moto et 1 équipage camion à se retrouver au Fort Bou Jerif au Sud d’Agadir. Si l’ambiance bivouac permet de créer tout de suite des liens avec ses voisins des autres teams, la bonne humeur laisse place à l’inquiétude du côté de l’organisation. En effet, les orages récents (et à venir) sur la région côtière de Guelmin change la donne puisque dans ce désert que l’on croit souvent aride, l’eau est bien présente. La meilleure preuve ? Les Oueds (rivières asséchées) qui lors des orages se transforment en torrents. Le problème vient du fait qu’il y a de nombreuses traversées de ces oueds sur les 7 étapes du rallye. Commence alors un vrai cauchemar pour les membres de l’organisation qui devront vérifier ces passages la veille de chaque étape. Cela imposa de nombreuses modifications et lorsque l’on joue dans le rallye de régularité, le résultat n’est pas simple pour les concurrents.
Si cela a provoqué quelques difficultés lorsqu’il a fallu établir les classements au quotidien, l’équipe de T’LO a relevé le défi sans compter ses nuits blanches pour que l’aventure soit belle… Et elle le fut ! Une aventure comme d’antan, avec chaleur, poussière, boue, galères à bord de ces 4×4 qui ont fait la gloire de la discipline… Au siècle dernier. Il y avait bien de quoi se souvenir de cette édition.
Rallye des Pionniers
Esprit et parcours d’antan…
1 prologue, 6 étapes
Après les vérifications techniques du dimanche, les motos partis devant, c’est au tour des autos de prendre le départ du prologue qui sera une mise ne jambe de 44 km. Qu’on soit en catégorie “Historique“ ou “Replica“, la seule différence, c’est le pédigrée de la monture. Soit elle a connu les épreuves d’antan, soit elle date de cette époque et a juste respecté la règle qui veut qu’on endosse l’un des costumes d’époque.
Lors de ce prologue, le plus proche du temps de régularité idéal c’est une vraie Mercedes de légende ; Le Koro de Gilles Girousse. Mais, les copains derrière ne sont qu’à quelques minutes de pénalités et rien n’es joué. Le lendemain, les choses sérieuses commencent avec 235 km à parcourir entrecoupés de secteur de régularité à vitesse régulière et pour corser la difficulté si l’on manque un CP, c’est 50 points de pénalités. A ce jeu, le vainqueur d’hier se retrouve lanterne rouge laissant la place de leader au Nissan Patrol de Jean Emile Pougneaud. Mais, c’était sans compter sur les difficultés du terrain, où l’expérience jouera les juges de ligne.
Rallye des Pionniers
Bivouac à Tan Tan
Dès le lendemain on retrouve le Mercedes Koro second au classement de l’étape, mais crevaisons et problèmes mécaniques repousseront par la suite définitivement l’impétueux Gilles Girousse à quelques places du podium. Il laisse ainsi place au fur et à mesure des 6 étapes à un trio pour qui tout se jouera à quelques points jusqu’à l’arrivée sur la célèbre plage Blanche. En effet, pour Jean-Louis Gallois (Range Rover), Jéremy Roiseux (Toyota BJ 74) et Olivier Guérin (Pajero Evo), la tension monte car la victoire au général ne tient qu’à une erreur de navigation, de vitesse ou à un simple problème mécanique. Plus question de compter sur une noyade dans un oued (niveau d’eau en forte baisse), pour gagner sur un coup de chance, ici on gagne à la régulière…Ou plutôt à la “régularité“ devrait on dire. Cette année, le meilleur métronome fut bien Olivier Guérin copiloté par Thierry Delgutte qui terminent en tête avec 1 270 points de pénalité. Une sacrée performance quand on sait de quoi est capable un Mitsubishi Pajero Evo lorsque l’on lâche les rênes. S’il remporte par la même occasion la catégorie “Replica“, c’est Jéremy Roiseux copiloté par François Leygue sur Toyota BJ 74 (2e au général avec 1 620 points) qui s’adjuge la catégorie “Historique“ et gagne par la même occasion son engagement sur le Carta rallye 2019.
Rallye des Pionniers
L’oued Draa
Du côté des 2 roues motrices c’est aussi l’exploit puisque Laurent Brigout copiloté par Yves Jun (le doyen du rallye) imposent leur vénérable Peugeot 504 devant le buggy Cotel de Victor Da Silva Mouthinho et le buggy d’Alexandre Tranchez.
Pour nos amateurs parfois avertis, ce rallye sans prétentions qui se veut abordable pour les passionnés, est définitivement entré dans le club des rallyes raid qui vont compter dans les années qui viennent. L’organisation qui aurait pu être mise à mal par les conditions météo a su faire la preuve de sa ténacité pour le plus grand bonheur des participants. La performance mécanique pure compte moins que la régularité ce qui mets tous les concurrents à égalité face aux pièges des pistes. Un concept qui fait son chemin depuis la première édition qui s’est déroulée il y a 7 ans. L’autre atout de ce rallye est bien de donner l’impression de vivre des séquences d’antan grâce aux décos des 4×4 inspirées des vieilles gloires mécaniques, de celle qui nous ont fait rêver devant nos écrans. Rendez-vous sur le rallye des Pionniers 2019, on peut faire confiance à l’équipe de T’LO pour faire dans la continuité, mais certainement pas dans le train-train… Plutôt dans le fesh-fesh.
Rallye des Pionniers
Des 4×4 de légendes, gloires des pistes de l’épopée du rallye raid africain
Rallye des Pionniers
Lada Niva VS Range Rover, ça vous rappelle quelque chose ?

Les podiums par catégorie :

Podium auto toutes catégories :
Guerin / Delgutte sur Pajero Evo – 1 270 points
Roiseux / Leigue sur Toyota BJ 74 – 1 620 points
Cigrand / Cigrand sur Toyota Runner -1 660 points

Podium Historique :
Roiseux / Leigue sur Toyota BJ 74 – 1 620 points
Cigrand / Cigrand sur Toyota Runner -1 660 points
Gallois / Dumont sur Range Rover – 1 680 points

Podium Replica:
Guerin / Delgutte sur Pajero Evo – 1 270 points
Joly / François sur Patrol Ebro – 1 820 points
Roy / Roy sur Toyota HDJ 100 – 2 080 points

Podium 2 roues motrices:
Brigout / Jun sur Peugeot 504 – 3 430 points
Da Silva Mouthinho / Berranger sur Buggy Cotel – 4 000 points
Tranchez / Le Falher sur Buggy Mercedes – 5240 points

 

Le site du rallye des Pionniers